2021 : Séminaire en ligne

Ce séminaire en ligne de l’IASPM-bfe a vocation à mettre en lumière les travaux en cours des membres de l’association, publiés ou en cours de publication, portant sur les musiques populaires. Les séances ont lieu tous les deux mois, et pourront soit être prises en charge par un panel unifié d’intervenant.e.s, soit rassembler des communications individuelles mobilisant une même thématique transversale.

[ Le lien de connexion Zoom sera envoyé sur demande en écrivant à marion.brachet@ehess.fr ]

Coordination : Marion Brachet (EHESS)
Comité scientifique : Marion Brachet (EHESS), John Mullen (Université de Rouen), Emmanuel Parent (Université Rennes 2)



Séance #5 : MCI – Mémoire du CIR et de l’IRMA

Jeudi 18 novembre 2021 de 17h à 19h

Le Centre d’information du Rock et des variétés (CIR) a été créé en 1986 sous l’impulsion d’une fédération d’associations rock en région avec le soutien des ministères de la Culture et de la Jeunesse. Le Centre d’information et de ressources pour les musiques actuelles (IRMA) a succédé au CIR à partir de 1994, date d’intégration en son sein du Centre d’information du Jazz (CIJ) et du Centre d’information des musiques traditionnelles (CIMT). L’organisme a été absorbé au sein du CNM fin 2020.

MCI (Mémoire du CIR et de l’IRMA) est une association créée à la dissolution de l’IRMA pour, selon ses statuts, « organiser une mémoire indépendante, témoin de l’histoire du CIR et de l’IRMA, de son esprit et de ses réalisations. À ce titre, MCI réunit, organise et conserve des archives de façon à constituer l’interlocuteur légitime pour témoigner de cette histoire, sur toute sa période d’existence et de gestation, soit essentiellement de 1984 à 2020. Elle a vocation à mettre à disposition et à valoriser cette documentation constituée, notamment auprès des chercheurs et des historiens ».

Gilles Castagnac Cofondateur du CIR et ancien directeur de l’IRMA

Gérôme Guibert
MCF en sociologie à l’Université Paris 3 Sorbonne Nouvelle



Séance #4 : Les nouvelles médiations audiovisuelles du live : entre formats, industrie et patrimoine culturel numérique

Jeudi 16 septembre 2021 de 17h à 19h

Mettre le live en vidéo est un geste qui peut paraître contradictoire, ou du moins ambivalent. Ne perd-on pas ce qui fait la substance de l’expérience du live – la coprésence, l’immédiateté – lorsque celle-ci se trouve retransmise en vidéo ? Ou au contraire, assiste-t-on à une augmentation, une amplification de l’expérience du live ? Cette séance aura pour but de documenter et de questionner ce que la captation audiovisuelle fait au concert en tant qu’expérience collective partagée, mais également à sa mise en place technique, à sa structuration en tant que secteur et à ses dimensions artistiques et mémorielles. Pour ce faire, elle suivra notamment trois pistes d’analyse : la mise en forme audiovisuelle du concert, l’organisation du marché et les publics des vidéos et la patrimonialisation du spectacle vivant. La séance s’organisera en deux temps : une brève introduction générale sur la thématique, puis deux communications. La première portera sur l’émergence et la structuration d’un secteur de la captation audiovisuelle en France. La seconde s’intéressera aux rôles des vidéos de concerts postées sur YouTube pour la mémoire de la scène hardcore de Montréal, au Canada.

Michaël Spanu Post doctorant à la Universidad Nacional Autónoma de México (UNAM)

Loïc Riom
Docteur en études des sciences et des techniques (École supérieure des Mines de Paris)



Séance #3 : Avènement du reggae dans la France des années 1980 : Politique, esthétique et identité

mardi 8 juin 2021 de 17h à 19h

Marc Kaiser
Maître de conférences en sciences de l’information et de la communication à l’Université Paris 8

Jean-Christophe Sevin
Maître de conférences en sciences de l’information et de la communication à l’Université d’Avignon




Séance #2 : Genres musicaux et minorités ethniques aux USA : au-delà des formes de résistance et protestation traditionnelles

jeudi 8avril de 17h à 19h

Claude Chastagner
Professeur de civilisation étatsunienne et de communication
interculturelle à l’université Paul-Valéry Montpellier 3

Elsa Grassy
Maîtresse de conférences en études américaines à l’université de Strasbourg




Séance #1 : musicologie des musiques électroniques

jeudi 11 février de 17h30 à 19h30

« Quels regards la musicologie porte-t-elle aujourd’hui sur les musiques électroniques ? Quels outils mobilise-t-elle ? La dichotomie entre les corpus savants et populaires est-elle encore opérante dans un monde musical traversé par les mêmes médiations technologiques ? Comment le « tournant matérialiste » de la musicologie se traduit-il dans les travaux contemporains ? Revenant sur un ensemble de publications et de traductions récentes en français, ce panel proposera une étude de cas sur le dispositif instrumental du musicien de dub Brain Damage et une réflexion plus large sur la notion d’interaction dans les musiques électroniques, au cœur d’un ouvrage collectif en cours de publication sur les musiques électroniques savantes et populaires auquel ont participé Baptiste Bacot et Emmanuel Parent. »


Emmanuel Parent
Maître de conférences en musiques actuelles et ethnomusicologie, Université Rennes 2

Baptiste Bacot
Chercheur associé à l’équipe Analyse des pratiques musicales, STMS-Ircam/CNRS/Sorbonne Université

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer